Mes Photos

Jonathan Sicart journée pilotage pour les clients de Modena Sport 2019

La concession Ferrari Modena Sport de Toulouse – Balma a privatisé le circuit mythique d’Italie, l’Autodromo Di Monza dans la région de Milan.

À cette occasion, les participants ont fait rouler leurs voitures personnelles sur le tracé le plus rapide d’Europe, frisson et plaisir garantie au premier virage.

Pour ma part, j’ai préparé la Ferrari 458 Challenge Evo pour permettre à certains clients de parcourir quelques tours en passager, afin de prendre la mesure de la liaison au sol, la puissance du moteur, et tous les équipements qui différencient une voiture de route avec une voiture spécifique pour le circuit.

Une fois les préliminaires accomplis, un briefing technique et sécuritaire, tous les inscrits on pris tour à tour, le volant de la Ferrari. 

Le sourire qui se dévoile au retrait du casque, en dit long, sur l’extase procurée par les sensations procurées sur cette piste de vitesse, avec un point commun sur l’impressionnante puissance des freins de la GT, sans parler de l’aérodynamisme et la vitesse de passage dans les virages.

Une progression est remarquée toute au long de la journée, surtout, dans les enchaînements de l’espoir 1, lesmo 2 et la variante Ascari.

Un événement qui regroupe la convivialité, le plaisir et les sensations à renouveler sans modération.

Jonathan Sicart test la Ferrari 488 Challenge sur le circuit de Tazio Nuvolari en octobre 2019

J’ai réalisé un test drive de la Ferrari 488 Challenge avec le team Kessel Racing, une évolution très radicale de la Ferrari 458 challenge, les bonnes sensations sont au rendez-vous. 
N’étant pas très fan du circuit, je n’ai réalisé que quelques tours au volant, un première prise de contact qui j’espère en inaugurera beaucoup d’autres.

Jonathan Sicart pilote la Maserati MC12 Corsa Chassis #005 2018

Jonathan Sicart à eu la chance et l’honneur de pouvoir prendre le volant de la MC12 version ultime de course, lors des journées d’essais privés qui se sont déroulé sur le mythique circuit HTTT du Paul Ricard au Castellet (France).

Expérience inoubliable pour le pilote français, tours après tours, entouré de plusieurs autres modèles du team JMB Racing, la Ferrari F430 GT2 modèle Michelloto, la Ferrari F430 GT3 et aussi une ancienne Maserati GT Trofeo des premières épreuves mono marque de chez Maserati.

Pour la MC12, le coeur accroché pour tenir le bolide sur la piste, Jonathan Sicart à pris la mesure du monstre de 630ch provenant de son moteur V12 de six litres (5 998 cm3) dérivé de la Ferrari Enzo, ouvert à 65°, et pesant 232 kgs (bloc et équipage mobile). Il est doté d’un carter sec (chaque cylindre a quatre soupapes, et un taux de compression de 11,2:1. Le tout combiné procure un couple maximum de 652 newtons-mètres à 5 500 tr/min et une puissance maximum de 630 ch DIN (460 kW/620ch) à 7 500 tr/min.

La zone rouge du compte-tours indique un régime moteur maximal de 7 500 tr/min bien que la voiture puisse monter à 7 700 tr/min, tandis que la Enzo a une zone rouge fixée à 8 200 tr/min.

La carrosserie de la voiture , entièrement faite en fibre de carbone, a été élaborée en soufflerie pour améliorer au maximum l’appui du véhicule et amoindrir la résistance à l’aire. Le résultat le plus voyant est l’aileron arrière de deux mètres de largeur et de trente millimètres d’épaisseur. Le dessous de la voiture est lisse et le pare-chocs arrière a des ouvertures aérodynamiques pour mieux adhérer au sol.

Elle est juste phénoménale à piloter !

Jonathan Sicart à eu la chance et l’honneur de pouvoir prendre le volant de la MC12 version ultime de course, lors des journées d’essais privés qui se sont déroulé sur le mythique circuit HTTT du Paul Ricard au Castellet (France).

Expérience inoubliable pour le pilote français, tours après tours, entouré de plusieurs autres modèles du team JMB Racing, la Ferrari F430 GT2 modèle Michelloto, la Ferrari F430 GT3 et aussi une ancienne Maserati GT Trofeo des premières épreuves mono marque de chez Maserati.

Pour la MC12, le coeur accroché pour tenir le bolide sur la piste, Jonathan Sicart à pris la mesure du monstre de 630ch provenant de son moteur V12 de six litres (5 998 cm3) dérivé de la Ferrari Enzo, ouvert à 65°, et pesant 232 kgs (bloc et équipage mobile). Il est doté d’un carter sec (chaque cylindre a quatre soupapes, et un taux de compression de 11,2:1. Le tout combiné procure un couple maximum de 652 newtons-mètres à 5 500 tr/min et une puissance maximum de 630 ch DIN (460 kW/620ch) à 7 500 tr/min.

La zone rouge du compte-tours indique un régime moteur maximal de 7 500 tr/min bien que la voiture puisse monter à 7 700 tr/min, tandis que la Enzo a une zone rouge fixée à 8 200 tr/min.

La carrosserie de la voiture , entièrement faite en fibre de carbone, a été élaborée en soufflerie pour améliorer au maximum l’appui du véhicule et amoindrir la résistance à l’aire. Le résultat le plus voyant est l’aileron arrière de deux mètres de largeur et de trente millimètres d’épaisseur. Le dessous de la voiture est lisse et le pare-chocs arrière a des ouvertures aérodynamiques pour mieux adhérer au sol.

Elle est juste phénoménale à piloter !

Jonathan Sicart pilote la Ferrari 458 GT3 du Team Kessel Racing 2014

Pour une première participation à une épreuve de course d’endurance, un seul mot résonne dans ma tête « Magique » !

J’ai rarement ressenti une émotion aussi omniprésente, des premiers essais privés réalisés sur le circuit de Montmeló à Barcelone (Espagne) aux derniers mètres  pour franchir la ligne d’arrivée de la course d’endurance des 24heures auto.

Nous avons dans un premier temps évoqué avec le team manager du Kessel Racing la possibilité d’engagé deux voitures exceptionnelles Ferrari 458 GT3 Evo, mais un petit accident en essais privé à anéanti la chance du deuxième équipage prévu pour nous accompagner lors de l’épreuve finale. 

Rapidement sur la première ligne lors des essais qualificatifs, nous partirons en 2ème position au départ de l’épreuve et nous ne quitterons plus cette place jusqu’à l’arrivée, vous pouvez retrouver tous les moindres détails de l’épreuve dans un article de mon blog personnel                                 https://jonathan-sicart.over-blog.com/

Jonathan Sicart pilote la Maserati Trofeo MC GT4 victorieuse du championnat d'Europe 2010

Pour une première participation à une épreuve de course d’endurance, un seul mot résonne dans ma tête « Magique » !

J’ai rarement ressenti une émotion aussi omniprésente, des premiers essais privés réalisés sur le circuit de Montmeló à Barcelone (Espagne) aux derniers mètres  pour franchir la ligne d’arrivée de la course d’endurance des 24heures auto.

Nous avons dans un premier temps évoqué avec le team manager du Kessel Racing la possibilité d’engagé deux voitures exceptionnelles Ferrari 458 GT3 Evo, mais un petit accident en essais privé à anéanti la chance du deuxième équipage prévu pour nous accompagner lors de l’épreuve finale. 

Rapidement sur la première ligne lors des essais qualificatifs, nous partirons en 2ème position au départ de l’épreuve et nous ne quitterons plus cette place jusqu’à l’arrivée, vous pouvez retrouver tous les moindres détails de l’épreuve dans un article de mon blog personnel                                 https://jonathan-sicart.over-blog.com/

Jonathan Sicart pilote la Ferrari 430 GT3 du Team JMB Racing 2008

Un passage express chez JMB Stradale pour découvrir la F430 GT3 dans une épreuve du FIA GT European Tour, j’ai partagé le bacquet avec un autre pilote, et j’ai eu de bonne sensations au volant, acquérir de l’expérience c’est cela l’apprentissage dans le monde du sport automobile.

Jonathan Sicart pilote la Ferrari Challenge pour le championnat d'Europe Coppa Shell 2006

Texte en cours de modification

Jonathan Sicart pilote la Ferrari 360 Challenge pour le titre de champion du monde G3 FIA GT 2005

Texte en cours de modification

Jonathan Sicart pilote la Ferrari 360 Modena Challenge ses débuts dans le Ferrari Challenge & FIA GT

Texte en cours de modification

La vitrine des trophées

La vitrine des casques